Facebook

 
 

Instagram

Instagram 2020 07 02

Christophe Guillarmé a eu le privilège d'assister à l'inauguration du Morocco Mall de Casablanca le jeudi 1er décembre. Sofia Essaidi a ouvert la soirée qui s'est terminée avec un showcase époustouflant de Jennifer Lopez autour de personnalités comme Salwa Idrissi Akhannouch, Bar Refaeli, François-Henri Pinault, Didier Grumbach, RedOne, Farida Khelfa. Le plus grand et plus luxueux mall d'Afrique où l'on pourra découvrir une sélection de la dernière collection Christophe Guillarmé Paris en exclusivité aux Galeries Lafayette Casablanca dans l'espace créateur. Les Galeries Lafayette sont désormais présentes à Paris, Berlin, Dubaï et Casablanca. Ce dernier grand magasin est inscrit dans le Guinness Book des Records avec la plus grande façade de 3.381.92m2 rétro éclairée en aluminium bronze. NRJ Paris - Paris C Fou - Stéphane Jobert

Collection Automne-Hiver 2011-2012 Swan Lake Christophe Guillarmé se laisse séduire cette saison par un esprit graphique noir et blanc radical au chic intemporel pour mettre en scène une danseuse étoile échappée du Bolshoï pour l'automne-hiver 2011-2012. Une allure romantique teintée de rock inspirée des ballets russes entre réminiscence du chic des 40's et hommage à la danseuse Agnès Letestu. En quête d'absolu, le créateur puise son inspiration dans l'univers drastique de la danse : la rigueur et la justesse qui caractérisent la discipline se retrouvent dans l'extrême raffinement des robes toute de dentelle noire : la même folie de la persévérance aboutit à un résultat minutieux sur des pièces entièrement rebrodées de rubans de satin ou de lignes de paillettes soulignant de manière sculpturale les détails de l'anatomie féminine. Une pointe de fuchsia shocking et de rouge lipstick animent une palette combinant le prune, le taupe et le gris perle avec une prédominance du noir traité dans plusieurs aspects : du tulle transparent rebrodé de pierreries et de plumes d'autruches à la maille angora ombrée. Mêlant robes en jersey froncées ou tressées et dentelle réalisée en découpe laser, l'égerie de Christophe se rêve héroïne du film Black Swan de Darren Aronofsky. Christophe Guillarmé is seduced this season with a black & white spirit clearly timeless for winter 2011-2012 focusing on a leading dancer escape from Bolshoï. A romantic style teinted with rock inspired from Russian ballets and vintage 40's and a tribute to Agnes Letestu. In search for the absolute, the designer takes his inspiration from dance universe: In the exquisite black lace gowns there is the same fierceness requested from a dancer. An amazing amount of hours is needed on each style to recover it with satin tapes or sequined bands to emphasize women's curves. Fuchsia pink and lipstick red touches are lighting this colour range mixing taupe, pearl grey and a strong black accent in various aspects: from seethrow mesh covered with beading and ostrich feathers to « ombré » angora knit. Combinations of gathered or braided jersey dresses and lasercut exclusive lace are creating for Christophe 's muse a strong feeling from Darren Aronofsky movie « Black Swan ». crédit vidéo : Moon One TV Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Venus Platine Printemps-Été 2010 Cette saison, Christophe Guillarmé propose une silhouette plus sensuelle et moins provocante, privilégiant l'image fantasmatique de Venus. Un mélange de fourreaux drapés à l'Antique et de mini-robes des années 20, fortement marquées par les images de David Hamilton et de Sarah Moon mettant en scène des beautés oniriques. Un mélange de tons déliquescents : du crème, du « nude », beaucoup de dorés dérivant jusqu'au bleu turquoise de l'azur...Des broderies de plumes sur du tulle, des bordures brodées flirtent avec de la découpe laser pour un contraste contemporain. Une invitation au rêve peuplée d'icônes intemporelles telles que « Loulou » ou plus tard Betty Page et tellement d'autres considérées comme les premières « it-girls ». Quelques mots qui définissent l'attitude Rock and Roll de ces égéries : « Chaque fille peut avoir l'air Glamour, tout ce qu'il faut faire c'est rester immobile et avoir l'air stupide ». Hedy Lamarr. This season Christophe Guillarmé decides to propose a more sensual silhouette less provocative, essentially focus on a Fantasy Venus without any restriction. Mix of Antic draped gowns and 20's mini dresses, the inspiration is on David Halmiton or Sarah Moon pictures with ravishing pure beauties ! Deliquescent tones down to cream and nude, lots of gold, are turning into azur turk blue ... Exquisite feather embroideries on mesh and beaded borders are flirting with lasercut for a contemporary contrast. A real flying visit to essential divine Icons like Loulou, later Betty Page and many others who were clearly the first It-girls. Here is the words that could qualify this rock-and-roll attitude: "Any girl can look Glamorous, all you have to do is stand still and look stupid" Hedy Lamarr. crédit vidéo : Moon One TV Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Collection printemps/été 2011 Summer of Love Cette saison, Christophe Guillarmé retourne à ses essentiels, une extravagance chic provocante et sensuelle privilégiant une image de femme-fleur insoumise adepte de coloris vibrants. Des robes spectaculaires flirtant avec de la couture, des inspirations corolles proches du « New look », Christophe est fortement marqué par les images de Nick Knight sur son livre intitulée « Flora » mettant en scène l'univers botanique. Un mélange de tons, du blanc virginal ombré de rose fuchsia et rebrodé de plumes de paon ou de motifs d'hortensias, des teintes sables et dorées, comme sorties d'un désert, contrebalancent l'opulence des broderies de tubes d'organza inspirées des pistils. Plusieurs robes bustiers jouant avec l'origami et des bretelles asymétriques en guipure strassées viennent parfaire ce vestiaire qui oscille entre Jardin zen et luxuriance . This season Christophe Guillarmé decides to return back to basis proposing an extravagant but very chic silhouette also sensual and provocative. He essentially focused on a flower girl wearing vibrant shades. Spectacular gowns are really close to Haute couture, with flaring out bottoms inspired from « New look », Christophe was marked with pictures from Nick Knight issued from his « Flora » book. A mix of tones: starting with virginal white « ombre » in fuchsia pink and embroidered with peacoks feathers or Hydrangea's designs. Some beige and goldens shades directly out from the desert are clearly contrasting with the opulent beading using organza tubes looking like pistils. Few bustier shape dresses pleated like Japanese origami and asymetric strapes covered with « guipure » and strass are ending nicely this amazing dressing proposal , with a style oscillating between zen garden and luxurious details. crédit vidéo : Moon One TV Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.